Sélectionner une page

BBAX · T’mAmAzAng »t

bbax belarri album

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : BBAX

Album : t’mAmAztAng »t

Label : Belarri

Sortie : 06/09/2020

Genre : Folk Rock

–  Mirentxu Aguerre (Elaudi, Mairu Dantza) : voix et pandero

–  Marie Hirigoyen Bidart (Milanka, Elaudi, Ufakan) :voix et flûte
–  Pantxix Bidart
(Elaudi, Borroka, Bibi, Elebi, Bidart/Thérain, Mister Saguak, Txingoma II ) : voix et guitare

–  Paxkal Indo (Bizkarrezurra, Txakun, Ildo, Kalakan…) :voix et percussions

 

Le groupe BBAX débute sous la forme d’un trio en 2014 avec Mirentxu Aguerre, Marie Hirigoyen Bidart et Pantxix Bidart, et enregistre son premier album « Gure etxen badira » (ZTK Diskak), après avoir éprouvé son répertoire lors de multiples concerts. Ce travail fait suite à la réalisation de la thèse de Marie Hirigoyen Bidart sur l’étude du chant basque monodique. En effet, elle décide avec Pantxix de créer un répertoire issu des archives étudiées dans le cadre de sa thèse, et de tenter de redonner à la chanson basque son aspect ludique et/ou de défi.

Suite à la sortie de ce premier album, Paxkal Indo intègre le groupe en tant que chanteur et percussionniste. Ils donneront tous les quatre de nombreux concerts au Pays Basque mais aussi en dehors de celui-ci et notamment plusieurs fois en Occitanie.

En 2017, le groupe souhaite proposer une forme « électrique » de son répertoire. Il profite donc de l’invitation du gaztetxe « Zizpa » de Bayonne pour lui aussi inviter d’autres musiciens à les rejoindre sur scène. Suite à cet évènement, les dix musiciens-chanteurs enregistrent l’album « Distorsioen munduan » en 2018 au studio Amanita et donnent une dizaine de concerts bissés à travers le Pays Basque. L’objectif de cette formation est de faire se rencontrer des musiciens de la scène rock d’Iparralde (Paxkal Irigoien, Jurgi Ekiza, Allande Etxeberri, Sébastien Desgrans) avec des chanteurs plus traditionnels (BBAX, Xendarineko ahizpak). Ce projet au départ éphémère fait grand écho et se prolonge finalement durant deux années.

Par la suite BBAX retrouve sa forme quatuor pour démarrer un nouveau projet, polyphonique et acoustique… a capella. Le groupe choisit des poèmes du XVIIème siècle de l’auteur souletin Allande Oihenart comme base de travail pour créer ce nouveau répertoire. L’ojectif sera de mettre vingt deux de ces poèmes en musique et de les réunir dans un livre-disque.

En attendant cet ouvrage, BBAX nous présente son troisème album, a capella, mélange de textes d’Oihenart mis en musique par le groupe, et de chansons du repértoire basque. Cet opus composé de onze titres à été enregistré dans les grottes d’Isturitz durant les derniers jours de l’année 2019. Ses polyphonies sont d’influences basques, mais aussi occitanes et corses. L’harmonie et les dissonances y sont maîtres, y sont les miroirs de ce monde aussi beau qu’insensé.

LE RAYON DE CE LABEL

AÈDES · Aèdes

aèdes aèdes pagans

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : Aèdes

EP : Aèdes

Label : Pagans

Sortie : 12/06/2020

Genre : Musique traditionnelle

Quatre visages protéiformes, énigmatiques, sauvages, bruts, bouillonnants, déroutants peut-être, foisonnants sûrement.
Quatre masques pour découvrir quatre titres de la musique d’Aèdes, née de la rencontre de Thomas Baudoin et Lutxi Achiary, de leur recherche sur les chants issus du patrimoine immatériel occitan :
l’envie d’aller chercher parmi les chants de complaintes, les histoires qui demandent de prendre le temps d’être déroulées, d’être racontées, l’envie de percer leur secret, de s’y frotter, de s’y perdre pour y sentir ensuite le flot de liberté et de subversion qu’elles renferment sous leur apparente simplicité.
Aèdes s’est saisi de cette simplicité, s’est nourri de cette posture : un instrumentarium léger, deux voix.
De la musique à l’état brut, qui, si on se donne la peine de s’y laisser aller, révèle un univers, fait d’envolées et de rudesse, de douceur et de croche pattes, sauvage et subtil.

MUGA · Chants de femmes des Asturies

Muga Chants de femmes des asturies pagans

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : MUGA

Album : Chants de femmes des Asturies

Label : Pagans

Sortie : 15/05/2020

Genre : Chants traditionnels

L’identité du patrimoine chanté aux Asturies est forte comme la voix des femmes qui le portent. Il vit au travers d’un chant puissant, même radical, si brut que méconnu. Muga veut donner à cette musique une nouvelle dimension artistique qui fuie le dogme de la tradition et s’attache aux perceptions propres de chaque musicien. La chanteuse asturienne Clara Diez Márquez propose une série de chants (à danser, des contines, pour accompagner un rituel ou des complaintes) aux musiciens bretons Martin Chapron et Thomas Felder. Au carrefour de leurs cultures, ils arrangent une musique qui leur ressemble.

COCANHA · Puput

cocanha puput pagans

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : Cocanha

Album : Puput

Label : Pagans

Sortie : 21/02/2020

Genre : Expérimental, Chants traditionnels

Cants polifonics a dançar.
Les mots, les voix qui se perchent, bourdonnent, engagent les corps dans la danse. Cocanha projette des voix timbrées portées par la pulsation des tambourins à cordes, des pieds et des mains. La langue occitane est notre terrain de jeu pour explorer des tempéraments et des sonorités singulières.
Cocanha puise dans le répertoire traditionnel occitan, remet en mouvement des archives et les replace dans le fil de l’oralité. Certaines paroles sont ré-écrites, d’autres inventées, émanant d’un imaginaire commun à ciel ouvert. Les personnages des chansons se ré-approprient leur puissance désirante et l’affirment.

« Puput, quel drôle de nom d’oiseau. Ainsi se nomme notre prochain album : c’est le nom occitan de la huppe fasciée, cet oiseau au long bec gracile légèrement arqué, avec une huppe érectile, un dos arlequin et un vol saccadé et bondissant.
Nous l’avons choisi pour sa force subversive. Il vient questionner notre misogynie et notre rapport à la norme sociale.
Dans un état français centraliste au passé colonial prégnant, taisant les langues qui l’habitent et formatant les accents, Cocanha choisit de chanter en occitan.
Nous avons choisi de produire ce disque avec Raül Refree : producteur, guitariste et compositeur reconnu (Rosalía, Lee Ranaldo de Sonic Youth, Niño de Elche, Sílvia Pérez Cruz…). Nous faisons équipe avec Refree, expérimentateur audacieux, qui a su capter la finesse et l’intensité de la musique de Cocanha. »