Sélectionner une page

MAXWELL FARRINGTON & LE SUPERHOMARD · Once

poumon perfect judas collectif vacance entropie

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : MAXWELL FARRINGTON & LE SUPERHOMARD

Album : Once

Label : Talitres

Sortie : 30/04/2021

Genre : Pop

Paru début 2019 sur le label espagnol Elefant Records, ‘Meadow Lane Park’ était le premier album de l’Avignonnais Christophe Vaillant* sous sa nouvelle entité, Le SuperHomard. Assurément onirique et enchanteur, salué par la critique** tant française qu’internationale, adoubé par Paul Weller (celui-ci invite la formation sur l’ensemble de sa tournée européenne), le musicien posait là les jalons d’une nouvelle orientation artistique.

Originaire de Brisbane, Maxwell Farrington quitte l’Australie en 2013, rejoint le Royaume-Uni puis la France. Après Marseille et Toulouse, il s’installe à Saint-Brieuc et participe à la formation de Dewaere, quatuor noise ourlé d’influences 90’. Le chant de Maxwell apporte une touche plus pop et plus chaude.

Christophe et Maxwell se rencontrent lors d’un concert commun à la Boule Noire, à l’occasion du MaMA Festival en 2019. Pendant la balance de son groupe, l’Australien interprète à capella une chanson du compositeur américain Burt Bacharach. Le dialogue est immédiat et les deux musiciens échangent sur leur passion commune pour Lee Hazlewood, Scott Walker ou Frank Sinatra, … autant de mythes, autant d’élégance. 

Et c’est cette élégance, cette pop orchestrale, ces arrangements subtils, ce chant velouté que l’on retrouve tout au long de ces compositions. ‘Once’ est un album à quatre mains. L’enregistrement a débuté en février 2020, s’achevant à quelques encablures de la nouvelle année. ‘Once’ est un voyage, un voyage à la fois lointain et proche où chacun trouvera refuge.

* Christophe Vaillant (Pony Taylor et The Strawberry Smell) débute le projet Le SuperHomard en 2015 (le nom est celui de la boîte de nuit dans le film de Georges Lautner ‘Ne nous fâchons pas’). La formation compte plus de 50 dates à son actif (La Route du Rock, Les Bars en Trans, MaMA, Tinals, Les Déferlantes, Festival Yeah, Great Escape…). Grand arrangeur, Christophe réalise souvent des remixes, dont dernièrement un titre de Paul Weller.

** ‘Une merveille chic’ Rock & Folk (disque du mois) – ‘Une utopie de mélodies superbes et de beau son’ Libération‘Mélodies arrangées à la perfection’ Télérama‘A Sparkling Debut’ Mojo ****‘Convincing Space Ape Pop’ Uncut ****

EMILY JANE WHITE · Ode To Sentience (vinyl reissue)

emily jane white ode to sentience talitres

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : Emily Jane White

Album : Ode To Sentience

Label : Talitres

Sortie : 11/12/2020

Genre : Folk

Emily Jane White est une musicienne originaire d’Oakland en Californie.
Depuis “Dark Undercoat” (avril 2008), premier long format à l’étonnante maturité, un dark-folk émouvant drapé d’un chant magnétique et à la grâce éblouissante, jusqu’à “Victorian America” (octobre 2009), second opus où orchestrations et arrangements s’étoffent. « Ode To Sentience » (2010), « Blood / Line » (2013), « They Moved in Shadow All Together », autant de longs formats aux cours desquels Emily Jane White multiplie les tournées européennes et les rencontres rencontres artistiques. Une œuvre ornée de ballades somptueuses, tour à tour épurées, captivantes et lumineuses.

THE APARTMENTS · Drift

the apartments drift talitres

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : The Apartments

Album : Drift

Label : Talitres

Sortie : 11/12/2020

Genre : Rock

« The Apartments : immortel trésor caché. Réédition d’un trésor caché de la pop de chambre – noire. Critique et écoute. (…) Dix-huit ans après, ce disque foudroie encore. » Les Inrockuptibles.

 

 » (…) nous ne cesserons jamais de revenir vers ces chansons prodigieuses et tant aimées. » Magic.

 

« Peter Milton Walsh, ce géant. Si vous n’avez jamais entendu cet album hors-normes, vous avez une chance formidable, votre moment est venu. Lucky you. » There Is A Light … le blog musical d’Emmanuel Tellier

 

« L’histoire des Apartments, c’est l’histoire d’un homme qui n’arrive à écrire son disque que parce que quelqu’un réussit à lui dire que sa musique est essentielle. » La Blogothèque

 

« De somptueux arrangements de cordes subliment des chansons tout en tension électrique contenue, où il n’est question que de départs, de pertes, d’échecs, d’errances et de nuits qui n’en finissent pas (les très belles photos du livret en livrent une sorte de traduction picturale). » Popnews

THE APARTMENTS · In and out of the light

the apartments in and out of the light talitres

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : The Apartments

Album : In and out of the light

Label : Talitres

Sortie : 18/09/2020

Genre : Folk Rock

Écrire que The Apartments entretient une relation particulière avec le public français serait un euphémisme.

En 2015, Peter Milton Walsh, la plume et la voix du groupe australien, mettait fin à 18 ans d’attente en dévoilant sur le label Microcultures, No Song, No Spell, No Madrigal. Un album de deuil et d’adieu, déchirant à bien des égards, empreint surtout d’une beauté et d’une pudeur ineffables.

Bien avant, au mitant des années 80, un groupe d’étudiants organisait à Tours l’un des premiers concerts français de la formation. Hommage leur soit ici rendu. Les diamants noirs des Australiens sont devenus depuis de véritables compagnons de route. En 2009, le journaliste Emmanuel Tellier convint Walsh de remonter sur scène. L’histoire bégaye, parfois pour le plus grand bonheur de nombre d’entre nous.

L’enregistrement de In and Out of the Light, le septième album studio de The Apartments, débute à Sydney mi-2019 où résident Peter Milton Walsh et Eliot Fish (basse), et se parachève en début d’année, quelques jours avant le début du confinement en Australie. Entre temps en France (Natasha Penot et Antoine Chaperon) ou à Londres (Nick Allum), diverses pièces instrumentales furent enregistrées, pour finalement rejoindre les compositions.

Au fil de ces 8 titres, on accompagne des personnages qui, à la suite d’une perte ou d’un changement brutal, partent à la recherche de nouvelles voies et de nouvelles espérances. « They drove on through the fading light. I’ll never leave you, that’s what I said, I’ll never leave you » chante Peter Milton Walsh sur le titre final de ce nouvel opus. Tout est là. Éternelle mélancolie, éternelle élégance.

Peter Milton Walsh forme le groupe The Apartments à Brisbane en 1978, collabore avec The Go-Betweens en tant que guitariste alors qu’ils signent avec le label Beserkley Records, avant de quitter l’Australie pour rejoindre New York puis Londres quelques années plus tard. Il intègre la maison de disques anglaise Rough Trade et publie son premier album studio en 1985 « The Evening Visits … and Stays For Years ». New Rose publie « drift » en 1992 (réédité par Talitres en CD en 2010 puis en format vinyle fin 2017).

Le groupe sera en tournée européenne début 2021.

FELDUP · A thousand doors, just one key

feldup a thousand doors talitres

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : Feldup

Album : A thousand doors, just one key

Label : Talitres

Sortie : 21/08/2020

Genre : Rock

Félix Dupuis (aka Feldup) vient tout juste d’avoir 18 ans, et la précocité du musicien peut en surprendre et en émouvoir plus d’un.

Originaire de Franche-Comté, résidant désormais proche de Paris pour suivre des études de son, il s’approprie la toile dès son plus jeune âge. Le vaste réseau devient un outil lui permettant d’acquérir des compétences, d’exercer de nouvelles aptitudes, d’allier pédagogie et récréation. Au fil d’interconnexions digitales, il crée une chaîne YouTube, https://www.youtube.com/feldup, qui comporte désormais plus de 150k abonnés. Il y développe un univers de « jeu en réalité alternée  » ou « Alternate Reality Game » (ARG), concept considéré comme une immersion narrative utilisant le monde réel comme support de création d’un scénario fictif.

Écrit, composé et enregistré sur une période de 9 mois « A Thousand Doors, Just One Key » est bien plus qu’un coup d’essai. Au préalable, le musicien autodidacte avait enregistré non loin de 9 albums : autant de recherches, d’expérimentations, de remises en question et d’appropriation des outils qui lui étaient proposés. Si ce disque ne doit, en aucun cas, être apparenté à la résultante d’un processus de création en période de confinement, force est de constater que la situation actuelle y résonne étrangement.

Très sensible aux timbres et aux textures sonores, Feldup admet que la couleur joue un rôle essentiel dans sa musique. Mais malgré cet amour de la couleur, ces sonorités brutes gorgées d’arrière-plans mélancoliques révèlent des tonalités en noir et blanc où l’expressivité des sentiments est peu à peu distillée. Les paroles, de leur côté, prennent le parti de l’authenticité brute, dans l’expression du désarroi comme dans les élans d’espoir.

Les compositions de Feldup sont des hymnes et des célébrations solitaires qui ne demandent qu’à s’ouvrir au monde. Les guitares perçantes du single « Falling Apart », son rythme syncopé, son ambiance foutraque en sont une merveilleuse illustration. Le titre est une ode au déséquilibre, comme si la seule réaction au pessimisme était une danse exutoire.

Au-delà d’être assumées, les influences du jeune musicien sont ici revendiquées. Chacun les reconnaitra. Au fil de ces titres, on perçoit l’hommage rendu à ses illustres ainés. Et cet hommage, cette reconnaissance sont les signes tangibles d’une étonnante maturité.