Sélectionner une page

PIERRE BERTRAND · Colors

poumon perfect judas collectif vacance entropie

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : PIERRE BERTRAND

Album : Colors

Label : Cristal Records

Sortie : 30/04/2021

Genre : Jazz

Musique originale de Pierre Bertrand, d’après 8 tableaux issus de la série Hidden Words de Jean-Antoine Hierro.

Pierre Bertrand a développé une collaboration de longue date avec l’artiste peintre et plasticien Jean-Antoine Hierro, lequel a notamment réalisé un tableau qui a constitué la pochette de l’album Joy (2016) et la pochette de l’album Far East Suite (2018). La dernière série de Jean-Antoine Hierro Hidden Words, qui mêle des éléments venus du street-art aux techniques de peintures usuelles, a la particularité d’associer une phrase énigmatique, à une couleur principale.

Pierre Bertrand a été touché par le concept du « mot-caché » qui oblige le spectateur à faire un effort afin d’entrer dans la toile. Pour lui, le sujet des couleurs est vaste et passionnant : elles sont des stimuli à l’imagination, elles représentent des codes, différents selon les hommes et les cultures. Pierre Bertrand a alors imaginé un nouveau projet de création : Colors qui explorerait les relations entre couleur et musique.

Dans l’inconscient collectif musical on associe habituellement couleurs et agrégats sonores chatoyants, couleurs et orchestrations riches, ce qui suggère des effectifs importants de musiciens. Pour son projet Colors Pierre Bertrand a choisi de prendre le contrepied de cette dernière représentation et d’associer les couleurs au son d’un quintet, qui représenterait la version minimale d’un « orchestre » de jazz.

En 2017, une collaboration artistique avec le trompettiste suédois de renommée internationale Anders Bergcrantz a suscité chez Pierre Bertrand l’idée de créer avec cet immense musicien ce fameux projet Colors pour explorer « le son du quintet ». Pour former le groupe, il a choisi de solliciter l’énergie du piano de Pierre-Alain Goualch qu’il a côtoyé artistiquement à l’occasion du projet Ultimo d’André Ceccarelli, la virtuosité de la contrebasse de Christophe Wallemme qui joue très régulièrement dans le groupe La Caja Negra et la sauvagerie de la batterie de Laurent Robin, batteur de la période Paris 24h du Paris Jazz Big Band.