Sélectionner une page

ARTÚS · Cerc

artus cerc pagans

Ce disque est garanti production 100% locale en Nouvelle-Aquitaine. Retrouvez-le dans nos points de vente partenaires « Le Rayon du RIM » (disquaires, libraires…) > + d’infos ici.

Artiste : Artús

Album : Cerc

Label : Pagans

Sortie : 27/03/2020

Genre : Expérimental, Hard Rock

L’expression d’une culture minorisée ne peut être modérée.
Artús génère une musique radicale, enracinée, tribale et ethnique.
Véritable fruit d’un laboratoire d’expérimentation, elle est une sorte d’application musicale de la recherche d’identité, la résultante entre la rencontre de musiques d’essence patrimoniale gasconne et des musiques actuelles (rock in opposition, rock progressif, rock indé).

« Viens voir, m’appelle Lépineux, viens voir, ça souffle un peu ! Descendu dans la doline pour le rejoindre, il me sembla, effectivement qu’un très léger courant d’air sortait par le trou, et je commençais à aider Georges à déchausser ces pierres : un trou qui souffle ! Ça veut dire une immense caverne ! Ça devenait vraiment passionnant. »
Jacques Labeyrie, Les découvreurs de Gouffre de la Pierre Saint-Martin



La Pierre Saint-Martin, plus grand massif karstique au monde, se dissout depuis 40 millions d’années offrant 430 km de galeries à explorer. Parmi les 2 000 gouffres criblant le calcaire, dont 50 de plus de 300 m, «Lépineux» est le plus emblématique. On y rentrerait la Tour Eiffel et il mène à l’un des 4 réseaux hydrogéologiques drainant cette montagne Pyrénéenne. En dessous, des boyaux, des cavités et notamment la salle de La Verna qui pourrait accueillir dix fois Notre-Dame de Paris. Pourtant rien de visible en surface, juste une discrète respiration, une sensation d’inconnu, une envie d’aventure.


CERC (le cercle), la nouvelle création d’ARTÚS, s’appuie sur ce périple de 1400 m à travers la roche jusqu’aux Gorges de Kakuetta pour évoquer « L’allégorie de la caverne » de Platon. Un circuit mystique par son caractère et mythique par ses dimensions. Un immense vide rempli d’un bruit blanc, dans un noir absolu. L’Homme a toujours prospecté les profondeurs invisibles de la terre, de l’âme, pour découvrir, remonter et transmettre du vécu, il a besoin de bousculer ses représentations, de se confronter à l’infini du temps et de l’espace.
Deux humanités cohabitent :
 – L’Homme « primitif », rattaché aux profondeurs, vivant dans la terre, dans l’ombre de lui même.
Le monde des sens, de l’illusion, de la croyance, des certitudes, des habitudes…
Le monde physique, matériel.
 – L’Homme « éveillé », rattaché à la lumière, vivant en surface, contemplant les étoiles, n’ayant plus d’ombre.
Le monde des idées, de la connaissance, du savoir…
Le monde métaphysique, spirituel.
   
Explorer puis contempler. Le musicien devient un spéléologue, un philosophe, un chamane……

ARTÚS continue ses explorations sonores, géologiques et philosophales pour leur 6ème album, véritable voyage introspectif, unique en son genre, se revendiquant du « rock in opposition », invoquant parfois les esprits de Magma, Einstürzende Neubauten, Gong, Led Zeppelin ou Richard Dawson.