Sélectionner une page

INTERVIEW · Bolzed · Lauréat du XL Tour

Bolzed, Lauréat du XL Tour

Le Rayon te propose de partir à la rencontre des passioné·e·s qui font vivre la musique en Nouvelle-Aquitaine. Entre circuit-court, développement de projets artistiques locaux et promotion des talents de la région, on t’invite à prendre le café avec les pros du microsillon.

Aujourd’hui Le Rayon te présente Bolzed, groupe de rap lauréat du XL Tour. Grâce à ces deux années d’accompagnement, ce duo d’amis a pu se professionnaliser et on même fait une tournée de quelques salles de concert. Ils nous racontent comment ça s’est passé.

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de Bolzed ?

Nous c’est Bolzed, un groupe de rap composé de Tarf et Jib. On l’a créé il y a 6 ans, et on a sorti 4 EP, dont 2 disponibles sur les plateformes de streaming : Dernier Secret et Dernier Regret.

Bolzed-rayon-du-rim-réseau-musiques-actuelles-nouvelle-aquitaine

Comment avez-vous entendu parler du XL Tour ?

On est tombé sur un article sur Facebook, la présentation se faisait dans notre ville, à Tarnos.

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer ?

Étant un jeune groupe en quête de professionnalisation, l’appui des structures musicales locales nous semblait indispensable pour la suite de notre aventure.

Bolzed-rayon-du-rim-réseau-musiques-actuelles-nouvelle-aquitaine
Bolzed-rayon-du-rim-réseau-musiques-actuelles-nouvelle-aquitaine
Bolzed-rayon-du-rim-réseau-musiques-actuelles-nouvelle-aquitaine

Quel souvenir gardez-vous de votre participation en 2019 ?

Nous gardons le souvenir de très bonnes rencontres, une super soirée animée de plusieurs concerts. On se souviendra longtemps de cette date pilier pour nous.

Un bon conseil pour les futurs participants ?

Croyez en vous plus que jamais, peu importe votre style ou votre horizon musical, écoutez les conseils des professionnels du milieu et prenez du plaisir.

Comment se sont passés ces 2 ans ? Qu’est-ce que vous a apporté ?

Le XL Tour nous a beaucoup aidé sur plusieurs points. Déjà, la structure du groupe (inscription à la SACEM, création d’une association) ou  bien les concerts avec des répétitions ou résidences avec des intervenants du milieu. Nous avons eu des cours de chant et ils nous ont aidé pour décrocher des dates importantes de concert.

Une tournée s’est ensuite organisée. Nous avons pu jouer dans 5 SMACs de notre région dans les conditions réelles d’une tournée d’artistes confirmés. Nous sommes parties en mini bus faire 5 concerts en 5 jours. Une aventure incroyable.

Au final, cet accompagnement nous aura apporté du professionnalisme sur tous les points de notre activité, de la rigueur et nous avons à présent pleinement conscience de ce que représente le métier d’artiste.

Et vous, vous écoutez quoi en ce moment ?

Bekar, So la Lune, Lomepal, Luv Resval, Lujipeka, Caballero & Jean Jass, Josman, Orelsan etc…

Des projets sur le feu ?

Nous bossons actuellement un nouveau projet sur Paris, accompagnés d’un producteur, d’acteurs confirmés de la scène rap. Il verra le jour courant 2022.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

Le meilleur conseil a été de garder notre noyau solide quelque soit le chemin emprunté.

 Et pour finir, une question qu’on ne t’a pas posé à laquelle tu aimerais répondre ?

Trouvez-vous que la situation actuelle (COVID) est une mauvaise situation ?

Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir

qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette

humanité ? », eh ben je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être seulement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

Pour suivre l’actu de Bolzed :