Sélectionner une page

Le Rayon vous propose de partir à la rencontre des passioné·e·s qui font vivre la musique en Nouvelle-Aquitaine. Aujourd’hui, coup de projo sur le métier de Vincent Billy, réparateur de matériel audio.

Dis, tu fais quoi dans la vie ?

J’ai monté un atelier de réparation et de maintenance sur le « matériel » audio.

Dis, pourquoi tu fais ça ?

J’ai toujours aimé rendre service et j’ai toujours aimé tout démonter 😉

Qu’as-tu fait pour en arriver là ?

J’ai pour bagage des études en électronique, et je suis musicien autodidacte depuis l’âge de mes 14 ans. Après avoir réussi à retaper une « cabane » en pierre (c’est très long), tout en travaillant à côté sur un poste de responsable technique dans le milieu de la détection incendie, j’ai mené des projets musicaux tel que la formation WALLACK ou plus anciennement SLEEPTIME (2000-2003) ou encore TRÔMS (1993-1999).

Aujourd’hui j’accomplis mon rêve d’adolescent : être capable de réparer des amplis guitare/basse/du matériel de studio et travailler sur des projets de conception.


Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ?

La diversité du matériel, et le fait d’être considéré par moment comme un magicien ! Mais rassurez-vous, je n’allume pas de cierge et ne fait aucunes incantations lors de mes réparations.

En quoi est-ce que tu es bon ?

Quand un truc me passionne, j’aime creuser, et l’électronique est une branche de la physique appliquée qui occupe de nombreux thèmes, donc je pense que demain, je serai meilleur qu’hier et ça jusqu’à la fin…

Avec quelle personne ou structure régionale aimerais-tu collaborer ?

Stéphane Archambault SAT (réparation, location d’instruments de musique, backline)

Avec quel groupe du coin aimerais-tu partir en tournée internationale ?

THE AMBER DAY

Un projet d’une autre structure ou personne du coin que tu trouves cool ?

Les concerts à la maison,  un Festival itinérant – chez l’habitant – en Haute-Vienne (87) 

Quand tu étais petit, qu’est-ce que tu voulais faire plus tard?

Ce que je réalise aujourd’hui !

N’hésite pas à suivre Vincent et son BILLIAMP WORKSHOP sur les réseaux sociaux !